Carnet de lectures maudites – The World According to Garp, John Irving

Il y a quelque temps, John Irving était l’invité de l’humeur vagabonde sur France Inter pour son dernier roman Avenue of Mysteries (Avenue des Mystères). Une amie m’avait conseillé, de ce même auteur, The World According to Garp, dont j’avais entamé la lecture…. il y a quelques années déjà maintenant.

Mon souvenir de lecture est plutôt positif. Je me rappelle une écriture fourmillante, pleine de trouvailles et de détails cocasses. Des personnages hauts en couleur, des situations rocambolesques  par lesquelles on se laisse emporter, et beaucoup d’humour.

Alors, finalement pourquoi n’ai-je pas poursuivi la lecture?  Et pourquoi est-ce que je ne la reprends pas, en tout cas pour l’instant?

Une première raison tient à l’une des qualités du roman: sa richesse touffue. J’en ai perdu le fil depuis si longtemps que je ne pourrai pas le reprendre là où je l’avais laissé. Et l’idée de le reprendre depuis le début ne me séduit pas non plus!

Mais la véritable raison est la suivante, plutôt injuste pour l’oeuvre et pour l’auteur. C’est un peu comme si je l’avais déjà lu… Non, je n’ai pas TOUT lu, mais chose assez rare, j’en ai un souvenir assez précis et ma mémoire convoque des images très nettes de ma lecture.

La vie me poussera sans doute de nouveau vers cet auteur, vers le monde selon Garp ou l’avenue des mystères, qui sait…